La proximité du Port de Caen-Ouistreham avec le futur parc éolien en mer de Courseulles-sur-Mer et son accessibilité 24/24h ont conduit EMF  (consortium composé de EDF EN, DONG, WPD, avec Alstom) à choisir Ouistreham comme base de maintenance.

 

Le port de Caen-Ouistreham possède des caractéristiques qui l’orientent naturellement vers des fonctions de base de vie durant la phase de construction de parcs éoliens offshore, puis de maintenance lorsque ceux-ci seront exploités :

  • accessibilité H24 de l’avant-port,
  • Proximité du parc de Courseulles sur mer
  • présence de nombreux services portuaires (sécurité et sûreté portuaire, remorquage….),
  • connexions autoroutières, aériennes et ferry,
  • services d’une grande agglomération.
 

L’exploitation et la maintenance du parc éolien en mer de Courseulles-sur-Mer nécessitent d’adapter l’avant-port.

Objectif : permettre au maître d’ouvrage du parc éolien :

  • d’implanter un bâtiment d’exploitation, grâce à l’élargissement du terre-plein,
  • d’accueillir les navires assurant le transfert des techniciens et des petits colis vers le parc, par la mise en place de pontons flottants et la création d’un poste de manutention.
  • Pendant la construction du champ de Courseulles, des navires d’appui à la construction se serviront également de ces nouvelles  installations,
 

Lancés fin 2016, ces travaux d’aménagement sous la maîtrise d’ouvrage de Ports Normands Associés permettront de repenser l’ensemble de l’avant-port afin d’en améliorer le fonctionnement : facilitation des opérations de sécurité et de secours, rationalisation du plan d’eau, réorganisation des espaces terrestres, sécurisation et optimisation de l’accès à l’écluse Ouest. Plus largement, le port pourra mettre à disposition son linéaire de quai et ses capacités nautiques (9m) pour accueillir la flotille qui sera mobilisée lors de la phase de construction du parc éolien de Courseulles-Sur-Mer.